Deux expositions jumelées attirent l'attention sur la créativité artistique en province

Musée inauguré en 1928 dans la « capitale du Balaton »
A Keszthely, à l'autre bout du lac Balaton, à deux heures en voiture de Budapest, existe un « palais de la culture », le Musée du Balaton « Balatoni Múzeum ». Les expositions permanentes, fort bien présentées (en hongrois et en anglais) résument la vie archéologique, historique, biologique et ethnologique dans et autour de la « mer hongroise ». Mais ce qui nous intéresse aujourd'hui, ce sont deux expositions temporaires, visibles jusqu'au 31 décembre.

Francophonie : plus qu´une communauté de langue, une famille

Francophonie : plus qu´une communauté de langue, une famille.
Le ​​​​​​​​​​​​​​terme « francophonie » est apparu vers la fin du XIXe siècle, sous la plume du géographe français Onésime Reclus, pour décrire l'ensemble des personnes et des pays utilisant le français. Il acquiert son sens commun lorsque, quelques décennies plus tard, des francophones prennent conscience de l’existence d’un espace linguistique partagé, propice aux échanges et à l’enrichissement mutuel.” C´est ainsi que, sur son site officiel, l'OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) nous décrit l´origine du terme.

"Liberté pour nous tous – souvenirs de '56" : une vague de protestation de plus de dix mille personnes en soutien à SZFE

23 octobre
Le 23 octobre est un jour de fête national en Hongrie. Mais cette année, la commémoration ne s'est pas faite comme d'habitude. Revenons sur l'histoire de cet événement pour comprendre pourquoi.

La Hongrie, paradis des footballeurs ?

La Hongrie, paradis des footballeurs ?
Ce n´est un secret pour personne : le Premier ministre hongrois Viktor Orbán est un grand adepte du ballon rond. Ce que nous ne saurions lui reprocher en soi. Lui-même n´a pas négligé, par le passé, de fouler les pelouses, jouant même en championnat, avec un certain succès, d´ailleurs. Jusqu´à son fils Gáspár qui avait un moment rêvé de faire carrière, jouant un temps dans une équipe professionnelle. Projet aujourd´hui abandonné

Iván Fischer et ses musiciens : c´est reparti pour un tour...

Iván Fischer et ses musiciens : c´est reparti pour un tour...
Décidément, nos amis toulousains sont gâtés, ces temps-ci. Ne serait-ce que parce qu´ils habitent une bien belle ville. Mais aussi parce qu´ils sont particulièrement servis, du moins pour ceux qui apprécient la musique, disposant, avec l´Orchestre du Capitole, de l´une de nos meilleures formations. Orchestre qu´est récemment venue diriger la cheffe italienne Speranza Scapucci pour une série de représentations de Cosí fan tutte qui resteront dans les annales. La cheffe italienne à peine repartie, c´est Iván Fischer et son Orchestre du Festival qui prirent aussitôt le relais.