Une coutume hongroise bien curieuse : le „Grand Galop national” („Nemzeti vágta”) qui se tient chaque année à Budapest

Nemzeti vágta
Les Hongrois ont eu en leur temps la réputation d´être de redoutables cavaliers. Souvenons-nous : „De sagittis Hungarorum, libera nos, Domine !”. Cinq siècles après leur lointain cousin Attila, leurs cavaliers semèrent la terreur en Europe, jusque dans le Sud de l´Italie et au fin fond de l´Aquitaine. Une de leurs tactiques favorites : simuler la fuite pour, chevauchant leur monture à l´envers, cribler leurs poursuivants de flèches. Rien ne les arrêtait et il fallut attendre l´intervention de l´empereur Otton pour mettre fin à leurs chevauchées, leur imposant une cuisante défaite près d´Augsbourg (955).

11ème journées du film francophone : une ode à la « plus belle langue du monde »

Filmnap
Après un festival en ligne en Avril dernier, l’Institut Français de Budapest commence sa rentrée culturelle avec le festival du Film Français (Frankofon Filmnapok). Du 14 au 19 septembre dernier se sont succédé une sélection d’œuvres cinématographiques hétéroclites dans trois salles obscures de la capitale hongroise puis du 22 au 26 dans une dizaine de villes de province. Par-delà une ouverture à la francophonie en terre magyare, cet évènement est l’occasion de mettre en avant les plus grands réalisateurs et acteurs français des cinquante dernières années depuis la Nouvelle Vague. 

Budapest, centre régional de l´art contemporain

Art Market
Les Budapestois l´appellent „la Baleine”. Avec une touche d´affection pour certains, d´ironie pour d´autres. Ouvert en 2013, ce long bâtiment édifié sur les berges du Danube offre, sur une surface de 30000m2, commerces, restauration, salles de réunion et espaces d´exposition. Son atout : son emplacement aisément accessible à mi-chemin entre le centre-ville et le parc accueillant le Théâtre national et le Palais des Arts.