Edito

Palais Elysee
Les élections présidentielles françaises, des 10 et le 24 avril, ont été en quelque sorte une réédition ou un « remake » des élections de 2017, mais aussi de 2002. Un premier tour qui confirme en effet la montée en puissance de l’extrême droite, suivi d’un deuxième tour qui reconduit le président sortant. Toutefois, des divergences apparaissent, parce qu’en 20 ans la société et l’électorat français ont évolué et que les partis historiques de gauche comme de droite affichent une sérieuse dégringolade.

Edito

Edito
Chères lectrices,  chers lecteurs, installez-vous confortablement, enlevez votre masque, c’est le moment idéal de (re)découvrir notre journal et son nouveau site internet. Feuilletez-le, plongez dans nos archives, vous trouverez au-delà d’un portail culturel et d’actualités franco-hongrois un large éventail de sujets à découvrir.