La méthode Grinberg enfin à Budapest

Rencontre avec Framboise Szelevényi

La méthode Grinberg est née à la fin des années 80’ en Israël et a fait beaucoup de chemin depuis puisqu’elle est pratiquée dans le monde entier et notamment en France où elle se développe de plus en plus. Ni médecine douce, ni technique de massage, la Méthode Grinberg propose un enseignement qui permet aux gens de se réapproprier leur corps. Pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de cette méthode, le JFB a rencontré Framboise Szelevényi, seule praticienne de la méthode à Budapest (elle est actuellement en deuxième année de formation).

23 morceaux de choix

Budapest parcours par Emmanuelle Sacchet

„Saturé des beautés de la nuit parisienne…”

Exposition Brassai au Musée Mai Mano


La maison en cartons 2

Petites Variations sur les Déménagements.

Qui dit rentrée dit bien souvent fin des grandes migrations expatriées. Car l’été est la saison de tous les changements de cap : plus au sud, plus à l’est, plus près, plus loin… Il y a ceux qui s’en vont et ceux qui s’en viennent mais c’est toujours la même aventure aléatoire qui, dans le grand monopoly des installations en terres étrangères, passe toujours par la redoutable case déménagement. En route. En route donc ! Mais il faut d’abord mener à bien une petite guerre éclair dont l’issue est toujours incertaine car :

Rentrées littéraires…

Pour ceux qui s’installent tout juste à Budapest et / ou qui souhaitent investir dans la littérature hongroise, voici un « digest » de mes lectures hongroises de l’année passée…

Avant toute chose, ôtez-vous de l’esprit certaines idées préconçues :

  • non, la littérature hongroise n’est pas forcément sinistre (j’ai même beaucoup ri l’année dernière !) ;

La Petite Française a deux ans !

La Petite Française est une boutique dont on aime bien pousser la porte, parfois juste pour regarder, trouver des idées… Et en effet, on repart rarement les mains vides, tant la tentation est grande, pour notre plus grand plaisir !

A vos casseroles !

Bien sûr le soleil fait encore de belles apparitions, mais les températures ont brutalement chuté et puis, autant vous y faire, vous êtes en Hongrie… Et en Hongrie on mange des soupes. Pas de repas digne de ce nom sans une bonne soupe maison ! Il n’est pas toujours facile de se renouveler et de sortir des 2 ou 3 recettes habituelles du genre poireaux pommes de terre ou velouté de tomates.

La chronique du palais de Natacha Guego

En cette rentrée, vous êtes nombreux à arriver en Hongrie et c’est donc l’occasion pour moi de vous trouver un vraiment bon restaurant hongrois. Bien sûr, chaque ancien aura son opinion et vous entendrez parler de plusieurs restaurants, certains même sont de véritables institutions. Pour ma part, je préfère le petit restaurant du chef Lázár Kovàcs. L’un des chefs préférés des Hongroises (il a son émission de télé sur RTL Klub tous les matins) a ouvert son restaurant il y a 2 ans environ à proximité du centre commercial Rozsakert, après avoir longtemps tenu les cuisines du célèbre Alabardos au quartier du Château.

Bableves (Soupe de haricots)

1 jarret de porc fumé de 500 à 600 gr,

150 gr de haricots secs blancs et rouges,

2 carottes,

1 racine de persil («fehér répa»),

1 gros oignon,

2 gousses d’ail,

1 clou de girofle.

Pour le roux :

1 cuillère de saindoux ou de graisse d’oie,

La garde hongroise au garde-à-vous

Le parti d’extrême droite Jobbik (qui signifie à la fois « le juste » et « le plus à droite ») vient d’inaugurer sa « Garde Hongroise », alias Magyar Gárda, lors d’une cérémonie d’intronisation symboliquement organisée entre la Résidence présidentielle et le Château. Cette garde n’a aucun lien avec l’Etat hongrois, mais n’en revendique pas moins sa vocation de force de défense nationale. L’orientation politique du parti fait gonfler la polémique.


Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu