La Hongrie s’invite à Montpellier

La Hongrie s’invite à Montpellier

Rencontres au Festival de Montpellier

 

« Enchanter nos rêves de musique ... »

Des mouvements sur le marché des vols low costs

Vision centrale

On s’attend à des changements au sein des compagnies aériennes low costs. De nombreux signes laissent en effet penser que SkyEurope délaisserait son centre hongrois. L’entreprise continue de démentir la nouvelle.

 

« Nous songeons à jouer un rôle proactif dans le tournant attendu sur le marché », c’est par ces mots que József Váradi, PDG de WizzAir a ouvert sa conférence de presse début juin. La nature et l’importance exactes des changements, prévus pour fin octobre au Terminal 1 de l’aéroport de Budapest, qui accueille les vols low costs, ne sont cependant toujours pas connues. Les incertitudes concernent avant tout la décision de SkyEurope : la compagnie gardera-t-elle sa base hongroise et ses vols de et vers Budapest ? Puisqu’elle n’a pas encore publié les horaires d’hiver de ses vols pour la Hongrie, le doute reste entier.

 

Sièges téléféériques

Budapest parcours

Par Emmanuelle Sacchet et l’œil Regarde

 

A tous les lecteurs estivaliers de passage permettez-nous de présenter Budapest Parcours et l’œil regarde, colporteurs de rêves à Budapest depuis 2003, marchands d’amulettes, représentants en temps et en heures dans les rues en bitume, sur les chemins de terre, dans les chemins de fer.

L’Histoire ralentie

Interview de Francis Fukuyama

 

Dans l’idéal, un Etat doit être puissant afin d’imposer des règles, mais doit avoir des limites dans l’exercice de ses pouvoirs, affirme le politologue américain.

– Bien que l’Etat socialiste fût trop fort et sclérosé, quelques pays sont allés trop loin dans la décomposition des capacités et des fonctions de l’Etat. C’est ce que vous avez formulé lors d’un récent colloque à Saint-Pétersbourg. Plus concrètement, à quels pays vouliez-vous faire allusion ?

L’homosexualité, nouvelle pomme de discorde nationale

 

Après le coming out du Secrétaire d'État Gábor Szetey (MSzP) et les violences en marge de la Gay Pride de Budapest, l’homosexualité est devenu l’un des sujets les plus passionnés du moment. En effet, la Hongrie fait face à deux tendances opposées. Les défenseurs invétérés de la cause gay se confrontent à des mouvements réactionnaires dont les discours et méthodes sont pour le moins virulents.

 

Plutôt Bruxelles que le Sziget pour les défenseurs des droits de l’Homme

En 1993, le Sziget nait de l’initiative du chanteur et du manager du groupe rock Sziámi comme un espace de culture alternative, anti-„establishment”, en phase avec l’esprit militant qui avait rendu leur groupe si populaire auprès de toute une génération d’opposants au régime communiste effondré quelques années auparavant. Si le festival, parallèlement à son succès commercial grandissant, perd de son militantisme, ses créateurs n’ont pas abandonné l’idée que la société civile doit s'y rassembler pour être un réel vecteur de changement.

Médecins anti „chaleur”

En hongrois, l'expression „être chaud” ne siginifie pas, comme en français, être „sexy”, mais être homosexuel. L'article anti-homosexuel apparu sur le site de la chambre des Médecins hongrois applique ce jeu de mots dans le titre: Ágnes Assasin dans une situation chaude (Gyilkos Ágnes meleg helyzetben), la ministre de la Santé, Ágnes Horváth, ayant soutenu le coming-out de son collègue, le député, Gábor Szetyei.

 

Mouvements anti- et altermondialistes en Hongrie

Comparés aux mouvements anti- et altermondialistes en Europe Occidentale, les représentations authentiques de ces courrants de pensée sont plutot faibles en Hongrie. En même temps, nous pouvons aisément identifier des attaques contre l’ouverture du marché sur la palette politique hongroise. Face au liberalisme représenté par la coalition de gauche dans le pays, la droite magyare s’est progressivement approprié les discours qui proposent de soi-disant « alternatives » au capitalisme sauvage qui est apparu avec le changement de régime, discours que nombre d’électeurs trouvent a leur goût, car ils restent déçus des résultats du changement.

Spécial Sziget!

 

C'est la quinzième édition du Sziget! Bon anniversaire pour ce festival "adolescent", créé en 1993, devenu l'un des plus importants d'Europe. Avec quelque 600 concerts répartis sur 20 scènes, « inutile de prévoir un programme – il sera intenable! », prévoit d'emblée l'édito du festival. Une fois prise en considération cette recommandation de base, tout est possible! L'île sur laquelle se déroule le festival est en effet un monde en soi, pour ne pas dire un monde à part. Petit tour d'horizon, sans doute bien loin de la réalité que vous y découvrirez

 

Budapest la belle vue du ciel

Il fait chaud, très chaud ! Chaque jour la météo européenne nous envoie les échos d’un été venteux-pluvieux en France alors qu’ici le bitume bout et que nous voilà réduits à toutes les bassesses pour un souffle d’air. Partout la ville exhale des odeurs étranges et intimes révélées par chaleur. Alors que faire si ce n’est rôder au clair de la lune, bien loin du soleil …

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu