Ne tirez plus sur les labos !

 Dans les pays de l’OCDE, les dépenses en médicaments, représentent 20% des dépenses de santé. Pourtant, la situation des laboratoires pharmaceutiques ne justifie pas l’a priori négatif dont ils font systématiquement l’objet.
 
Depuis l’avènement des médias, le chercheur qui met au point un nouveau médicament est révéré par le grand public. Bizarrement, le laboratoire qui a permis que cette découverte voit le jour est, lui, prié de se faire tout petit. De fait, on connaît beaucoup mieux Michel-Ange que Jules II, son mécène.
 
Ce manque de reconnaissance n’est rien, à côté des problèmes rencontrés dans les domaines de la protection de la propriété intellectuelle et de la mise en vente du médicament.

LES LIVRES DU JFB

En balade avec Iza…Voilà un roman dont le titre est aussi énigmatique que le livre lui-même. Il est en effet difficile de saisir le sens aussi bien du titre originel (Pilátus) que de sa traduction française (La Ballade de la vierge puis La Ballade d’Iza). Petite tentative de décryptage…

Réforme de la santé : les principales measures

 C'est dans un contexte de santé publique assez alarmant (espérance de vie en Hongrie de 68 ans, soit 6 ans de moins que la moyenne européenne) que le Parlement hongrois a accepté, après de longs mois de discussions, la réforme du système de santé proposée par le gouvernement. Cette réforme comprend une première série de mesures qui s'appliquent dès aujourd'hui. Elles visent à réduire le lourd déficit du secteur tout en améliorant la qualité des soins. Voici en résumé, les principales mesures qui concernent toutes les parties prenantes du domaine de la santé.
 
1. Consultations médicales :
 
responsabiliser les patients et faire disparaître les gratifications
 

FRANCE 24

 
Échos de la francophonie
La chronique de Dénes Baracs
Face à mon ordinateur, en train de regarder le journal de la première chaîne d’informations en continu française, FRANCE 24, je vois Nouri al-Maliki, le premier ministre irakien qui tient une conférence de presse. Soudain, on entend un grand boum qui vient de dehors, une détonation puissante. Les visages se figent, mais le politicien ne ralentit pas son discours, il continue comme si de rien n’était.
 

REGARDERA-REGARDERA PAS

 
Voilà bien quel était le grave dilemme de Bécassine depuis que ses copines de Clocher-les-Bécasses ne cessaient de lui échauffer la coiffe avec cette série télévisée qui, paraît-il, était trop marzh (sensass en gaélique). Depuis leur contamination, elles étaient toutes tombées jupons par-dessus tête et s’étaient mises à faire n’importe quoi :
 
-Jouer au poker une fois par semaine en avalant de grandes bolées de cidre dans d’immenses mugs blancs (tasses en ricain) parce que le Quimperlé ça fait démodé.
 
. Déblatérer beaucoup sur l’Amou-ouour et zieuter d’un air concupiscent tous les coqs pré pubères du village (et allez savoir pourquoi, surtout les jardiniers ?).
 

Budapest rêvée ou la fièvre au corps

 
Budapest parcours
Par Emmanuelle Sacchet et l’œil regarde

Budapest, la ville doublure

 
Au cours des dix dernières années, Budapest est devenue une destination prisée par de nombreuses productions étrangères, en particulier hollywoodiennes. (Celles-ci dépensent en effet quelque 13 billions de dollars chaque année hors des Etats-Unis). Dès le début des années 90, le Canada et la Grande-Bretagne, qui étaient traditionnellement choisis par les Majors américaines, ont ainsi été supplantés par des destinations moins onéreuses, en particulier en Europe centrale et de l’Est.
 

Vers une politique européenne de l’énergie

Après avoir évité de justesse la guerre du gaz, c’est à propos du pétrole que la Russie et la Biélorussie se sont défiées ces dernières semaines, sans égard pour les pays européens consommateurs – notamment la Hongrie qui s’est vue privée de pétrole russe pendant quelques jours – rappelant ainsi à l’Europe sa dépendance économique en matière énergétique et la grande vulnérabilité géostratégique qui en découle. C’est dans ce contexte tendu que la Commission européenne a présenté à Bruxelles, le 10 janvier dernier, ses recommandations dans le domaine de l’énergie.

István (Édeske) Harasztÿ, sculpteur cinétique

Rester dans le mouvement

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu