Du 24 mars au 6 avril

Lundi 24 mars

Journée Renaissance – activités en plein air, fanfare, musique et danse, dégustations : véritable voyage dans le temps

11h devant le Musée Historique de Budapest (festin à 18h)

L’Inconscient – série de petits épisodes menant au Salon Vert pour finalement parvenir à interroger les codes dans Rien et Jamais ; le Ballet Contemporain de Szeged fête ses 20 ans

19h au Théâtre de Danse National

(1-3, Színház u., 1er arrt., dans le quartier du Château)

 

Mardi 25 mars

Travaux – l’art de chasser de son appart une persona non grata (2005)

19h à l’Institut Français de Budapest (17, Fô u., 1er arrt.)

VO, sous-titres en anglais

Gianni Schicchi – l’opéra de Puccini interprété par les comédiens du Théâtre Hongrois de Cluj, dans la mise en scène de Silviu Purcarete

19h au Théâtre Thália (22-24, Nagymezô u., 6e arrt.)

 

Mercredi 26 mars

Ballet Flamenco de Andalucia – voyage en Andalousie à travers la chorégraphie de Cristina Hoyos – osez faire les premiers pas…

19h dans la salle de théâtre du Palais des Arts (1, Komor Marcell u., 9e arrt.) (le 27aussi)

Eldorado – des tordus essayant de se frayer un chemin dans la nuit montréalaise, film de Charles Binamé (1995) ; Journées du cinéma canadien –Francophonie 2008

20h30 au cinéma Örökmozgó

(39, Erzsébet körút, 7e arrt.) VO,

sous-titres en hongrois

 

Jeudi 27 mars

Compagnie 111 (F) – les trois vecteurs des trois dimensions, IJK nous mènent dans l’univers du « nouveau cirque » en déjouant les lois de la pesanteur

20h au Trafó (41, Liliom u., 9e arrt.)

(les 28 et 29 mars également)

Mambo italiano – ou comment Angelo apprend son homosexualité à sa famille… avec l’humour du réalisateur Emile Gaudreault (2005), échantillon du cinéma canadien

20h30 au cinéma Örökmozgó

(39, Erzsébet körút, 7e arrt.) VO,

sous-titres en hongrois

 

Vendredi 28 mars

Cabaret Medrano – la musique du bon vieux temps, ou tout au moins celle des cabarets berlinois des années 30, dans une ambiance familiale

20h au Sirály (50, Király u., 7e arrt.)

Dans les villes – poème sur la solitude, la perte et les relations humaines, interprété, entre autres, par Robert Lepage et réalisé par Catherine Martin (2006), le Canada toujours

20h30 au cinéma Örökmozgó

(39, Erzsébet körút, 7e arrt.) VO,

traduction simultanée en hongrois

 

Samedi 29 mars

Les musiciens du Louvre • Grenoble – œuvres de Saint-Saëns, Fauré et Canteloube dirigées par Marc Minkowski ; un programme rare et fort intéressant

19h30 à l’Académie de Musique

(8, Liszt Ferenc tér, 6e arrt.)

Les trois petits cochons – farce moderne de Patrick Huard (2007) : fidélité et tromperie pour se remettre en cause soi-même, pas seulement au Canada

20h30 au cinéma Örökmozgó

(39, Erzsébet körút, 7e arrt.) VO,

traduction simultanée en hongrois

 

Dimanche 30 mars

L’Orchestre Symphonique de Göteborg et le chef d’orchestre, Péter Eötvös closent ce festival avec des œuvres de Wagner, Stravinsky, Bartók et Eötvös lui-même – pour les friands !

19h30 dans la salle Béla Bartók du Palais des Arts

(1, Komor Marcell u., 9e arrt.)

Un dimanche à Kigali – une histoire d’amour au Rwanda en pleine tension ; film canadien de Robert Favreau (2006) ; rencontre de deux univers

20h30 au cinéma Örökmozgó

(39, Erzsébet körút, 7e arrt.) VO,

traduction simultanée en hongrois

 

Lundi 31 mars

Mosaïque de la physique – découverte interactive et bilingue pour comprendre certains phénomènes physiques

A l’Institut Français de Budapest (17, Fô u., 1er arrt.) Jusqu’au 2 mai

Nathan & The Zydeco Cha Chas (USA) ; Karen Carrolee & The Mississippi Grave Diggers – où en sommes-nous depuis le 17e siècle, lorsque des colons français débarquaient en Louisiane ?

19h30 dans la salle de théâtre du Palais des Arts (1, Komor Marcell u., 9e arrt.)

 

Mardi 1er avril

Two days in Paris – New York, Venise et finalement Paris, doublement revisités par Julie Delpy (2006), réalisatrice et actrice

19h à l’Institut Français de Budapest (17, Fô u., 1er arrt.) VO, sous-titres en hongrois

Stomp (GB) – les rythmes des objets quotidiens mis en scène et en mouvement dans un spectacle grandiose

20h dans le Palais des Sports Papp László (2, Stefánia út, 14e arrt.) Tous les soirs jusqu’au 6 avril

 

Mercredi 2 avril

Jonathan Russell & Bohém Ragtime Jazz Band – un violoniste de 12 ans déjà reconnu dans les clubs de jazz de New York et une petite promenade au centre-ville de Vác

19h au Centre Culturel de Vác (25, Hunyadi tér, Vác)

Les lignes de la beauté – échantillon de la collection du Louvre pour présenter les chefs-d’œuvre et l’évolution de deux siècles de dessin, jusqu’au début du 19e

Musée des Beaux-Arts (41, Dózsa György út, 14e arrt.) Jusqu’au 12 mai

 

Jeudi 3 avril

Festival Titanic –15e édition de ce festival qui s’invite cette année dans quatre cinémas : découverte de films qui risquent de ne pas arriver jusqu’à nos grandes salles…

Pour plus d’informations : http://www.titanicfilmfest.hu/2008

Dmitri Chostakovitch : Ouverture de fête op. 96, Concerto pour violoncelle n°2 en sol mineur (Tamás Varga), Symphonie n°5 en ré mineur – pour les amateurs du maître

19h30 dans la salle Béla Bartók du Palais des Arts

(1, Komor Marcell u., 9e arrt.)

 

Vendredi 4 avril

Spiegel/Miroir – les plus beaux moments des 20 ans de chorégraphie du Belge Wim Vandekeybus: le contact physique mené à la perfection…

20h au Trafó (41, Liliom u., 9e arrt.)

Passion de la sauvegarde – des objets d’art dans les collections privées en Hongrie

Au Musée des Arts Appliqués

(33-37, Üllôi út, 9e arrt.)

Jusqu’au 20 avril

 

Samedi 5 avril

Fête du 85e anniversaire de l’Orchestre Philharmonique National – avec Zoltán Kocsis, Dezsô Ránki et programme bien « hongrois » de Brahms, à travers Bartók et Kodály, jusqu’à un récital de piano oublié de Kadosa

19h30 dans la salle Béla Bartók du Palais des Arts

(1, Komor Marcell u., 9e arrt.)

Lajos Gulácsy – il est temps d’entrer sur la terra incognita de Na’ConXypan, née sous le pinceau de ce peintre extraordinaire !

Kogart Ház (112, Andrássy út,

6e arrt.) Jusqu’au 20 juin

 

Dimanche 6 avril

Musique de chambre par les membres de l’Orchestre du Festival de Budapest : œuvres de Désenclos, Didier Goret, Bartók, Mozart, Britten et Doráti (photo)

17h au siège de l’Orchestre14-16, Selmeczi u., 3e arrt.)

Orchestre de contrebasses – concert et lumières au-delà du jazz mais qui ne renient rien de sa proximité avec cette musique

20h au Théâtre du Parc de Millénaire (16-20, Kis Rókus u., 2e arrt.)

(également le 5 au Palais de Congrès de Debrecen)

Articles: 
field_vote: 
Aucu vote pour l'instant.