Femmes du Monde

Il était une fois un photographe qui aimait les femmes, ou plutôt la Femme en général. La femme cassée, la femme abîmée, la femme écœurée, vidée par la vie. Clément Saccomani est un homme qui porte un regard plein de tendresse sur celle qui n’a jamais était épargnée, par l’Histoire, les hommes et les coups.

Celle qui depuis la nuit des temps est redoutée, méprisée, bafouée, violée ou abusée. Celle qui est la plus grande inspiratrice au monde, celle qui donne au beau un écrin et au parfum son essence. Celle dont on ne parle, hélas, qu’une fois par an. C’est déjà ça. Et surtout l’occasion d’aller faire un tour au Millenáris Park pour aller admirer quelques petits bijoux de ce jeune photographe.

Lors de ses différents reportages, il est allé à la rencontre de femmes détenues dans une prison équatorienne, d’autres en Arménie qui luttent contre la maladie et certaines qui donnent la vie. Clément couche sur la pellicule les souffrances, les joies et les peines des femmes du monde. En quelques clichés N&B vous entrez dans un univers parfois sombre mais toujours juste. Vous croisez le regard de celles que l’on a oubliées, des visages burinés par la solitude, l’isolement ou l’exclusion.

Des histoires qui se croisent et se ressemblent souvent… Comme celle, très touchante de Véronica, jeune Argentine détenue dans une prison équatorienne, pour avoir accepter de servir de «mule» aux narcotrafiquants. Pour les néophytes, cette jeune femme a transporté de la drogue à l’intérieur de son corps, dans son estomac et son vagin. Après ce reportage, l’UNIFEM, (Fonds pour les Femmes des Nations Unies) et Amnesty International, ont lancé une campagne de sensibilisation sur le sujet. Véronica a été libérée pour vice de forme grâce à la mobilisation d’avocats internationaux… Elle devait purger une peine de 22 ans.

Clément Saccomani est un témoin engagé, il en ressort un travail à la fois généreux et pudique sur celles qui ont bien voulu témoigner.

Et pour rappel : dans un rapport sur "toutes les formes de violence à l'égard des femmes", présenté, le 9 octobre 2006, aux Nations Unies, à New York, Kofi Annan dénonce un fléau "généralisé" qui menace les progrès vers l'égalité, le développement et la paix. Il serait temps de se mobiliser. A l’occasion de la journée de la Femme, le 8 mars 2007, l’exposition a accueilli une table ronde de Femmes, au Millénaris Park. A ce titre, et grâce au soutien de la banque BNP PARIBAS, Clément Saccomani a provoqué le débat avec des personnalités féminines hongroises, anglaises et françaises autour des grands thèmes actuels de la condition de la Femme.

Isaure Rodet

Articles: 
field_vote: 
Aucu vote pour l'instant.