Festival de rentrée

Si vous n'avez pas pu profiter du Sziget ou si votre soif de festival n'est pas rassasiée, la 6ème édition du Happy Art Festival (anciennement dénommé Vidor Festival) saura vous satisfaire. Durant neuf jours, du 31 août au 8 septembre, ce rendez-vous musical propose une programmation riche et variée en plein coeur de Nyíregyháza.

 

Une différence de taille avec le festival Sziget: le Happy Art Festival est gratuit, et son ambiance, beaucoup plus familiale tout en restant très festive, a un je-ne-sais-quoi de reposant après la foule et la boue des rives du Danube. Il s'agissait, à ses débuts, d'un festival de théâtre, où des prix étaient décernés aux meilleures comédies. Peu à peu cet événement s'est ouvert aux musiques du monde et propose, depuis quatre ans déjà, une programmation internationale de qualité.

Cette année, parmi les têtes d'affiches, citons les Patriarcas de la Rumba (les « papys » de la rumba catalane, venus tout droit de Barcelone), Rabasa (musique cap-verdienne), Kroke (musique klezmer polonaise), mais aussi René Aubry (cet artiste simplement inclassable a notamment composé pour les spectacles de Pina Bausch), Toumani Diabaté Symmetric orchestra (le « maître » malien de la Kora), Juan Carlos Caceres (cet Argentin émigré à Paris propose un tango suave et chaleureux) ou encore Johnny Clegg (le fameux « zoulou blanc » qui n'a rien perdu de son énergie ni de ses engagements politiques).

Sont également proposées des animations et des contes pour les enfants ainsi que de la musique de rue. Située à une cinquantaine de kilomètres de Tokaj et non loin de la ville thermale de Sóstó, Nyíregyháza est une destination idéale pour prolonger l'été... en douceur.

F.L.

field_vote: 
Aucu vote pour l'instant.