Le 20 août: une fête nationale ambigüe

 

La scène la plus spectaculaire de la Saint Etienne est le moment où les filles et les garçons, habillés de vêtements folkloriques, offrent un pain entouré d'un ruban aux couleurs nationales à l'animateur de la cérémonie.

Parfois les Hongrois eux-même ne savent pas pourquoi l'on parle à la fois de Saint Etienne, de la fondation de l'Etat, du nouveau pain, de la constitution et de la sainte couronne à cette même occasion.

Dans l'esprit des Hongrois, la fête du 20 août corresopond à une tradition ancienne, sans qu'ils sachent bien souvent exactement d'où elle vient et depuis quand on célèbre cette date.

La volonté d'avoir une fête nationale est aparue au XIXe siecle.

Finalement, c'est en 1891 que le 20 août est devenu un jour férié car cette fête pouvait représenter l'unité du pays. Mais à cette époque ce sont surtout les catholiques qui l'on célébrée sous la forme d'une procession religieuse.

Mais le fait que cette fête rassemble autant d'éléments divers ne provient que du XXe siècle, alors tous les régimes politiques successifs se réappropriaient peu à peu les fêtes nationales et les symboles qui y étaient ratachés.

Avant la IIe geurre mondiale, on a célébré la journée de Saint Etienne en tant que fête essentiellement catholique puis, sous le régime Horthy, on a cherché à augmenter et « élargir » le nombre de jours fériés. C'est alors qu'on a créé une semaine de Saint Etienne. La situation s'est compliquée après 1946: on a tout d'abord retiré le titre de « saint » à Etienne, et en 1948 on a ajouté l'expression « nouveau pain » car on voulait oublier le passé catholique de cette fête et inaugurer une fête des moissons. Après la dictature Rákosi, cette fête fut officiellement appelée « la fête de la constitution » ou encore « la fête du pouvoir du peuple ». Puis, durant les 70', une nouvelle appelation est apparue: la « triple fête » du pain, de Saint Etienne et de la Constitution.

Apres le changement de régime on a conservé cette polyvalence et désormais presque toutes les villes hongroises cuisent un pain spécial à cette occasion.

Articles: 
field_vote: 
Votre notation : Aucun(e) Average: 3 (2 votes)