Ecobuzz

Jusqu’ici tout va toujours bien !

 

Nous sommes arrivés à un point historique : les analystes ne vont pas tarder à vous dire la vérité ! On le sentait venir mais, aujourd’hui, tout le monde s’accorde à le penser : ce sera une petite révolution ! On ne prendra même plus la peine de vous laisser un brin d’espoir.

 

Fini les « il ne faut pas effrayer » les gens, les marchés, les pigeons, la tendance du jour est inverse ou plutôt la tendance se joue tout aussi bien des deux côtés.

Dans le contexte actuel celui qui vous dit « faites-moi confiance, je sais ce qu’il faut faire ! » a une chance sur deux d’être un imbécile, voire pire !

Soyons honnêtes : 2012 sera une sale année en Hongrie. Sauf miracle ou artifice comptable, les messages politiques à venir en 2013 et 2014 vont demander une virtuosité inégalée.

Faute d’un véritable sens de la remise en cause, de nombreux institutionnels continuent à assurer aux investisseurs et PME que « c’est le moment de profiter des opportunités », c’est d’ailleurs vrai.

L’avantage du capitalisme réside dans le fait que cette phrase est toujours vraie. Le malheur des uns fait le bonheur des autres. C’est surtout vrai, pour les appartements au bord de la mer en Espagne : le bon plan en Europe en ce moment !

La Hongrie, pour sa part, hormis pour les Chinois, toujours avides de placements extérieurs, c’est un peu trop instable pour les PME. Bien sûr, on entend encore persister tous ceux qui vivent de l’air qu’ils brassent avec de moins en moins de talent : « Avant vous aviez le château en Espagne, maintenant la tendance est d’investir en Hongrie » vous dira-t-on avec le regard triste et inimitable de celui qui ment par devoir plus que par profit personnel. Fondamentalement, les institutionnels ont raison : l’important est que le tunnel sous la Manche existe, pas de savoir ce qu’il est advenu des 741 000 petits porteurs d’Eurotunnel de 1996, en plus, certains ont vraiment gagné de l’argent !

L’investissement est un jeu, certes, mais lorsque les très gros grincent des dents, tout en répétant qu’ils sont en Hongrie pour rester, et que, dans la Hongrie du futur, on rasera gratis grâce à leur rasoir, les petits ont peur. Le petit ne se sent pas protégé et le sourire du menteur professionnel lui semble de moins en moins crédible. Bien bronzé, sympa, il vous assure que vous pouvez lui faire confiance, il sait ce qu’il faut faire !

Mon conseil : pour une fois, regardez par vous-même, intéressez-vous ! Ainsi, par exemple, pour vendre ou acheter de l’immobilier en Hongrie aujourd’hui, il faut être fou ou toucher une grosse commission !

Particuliers, attendez bien tranquillement 2014, en investissant vos liquidités dans l’eau, les énergies fossiles, les biotechnologies et les énergies renouvelables, Nestlé ou Air Liquide, bref, le calme et la sérénité !

Patrons de PME, recentrez-vous sur la qualité et privilégiez l’efficacité, certains cherchent la femme, cherchez plutôt d’où vient l’argent ! Tsaï Tien ! Namaste ! Até à próxima !

Xavier Glangeaud

 

Articles: 
field_vote: 
Votre notation : Aucun(e) Average: 5 (1 vote)