Proche de la ligne d’arrivée

L’adhésion de la Croatie à l’UE

 

Après six ans de négociations, la Croatie approche de la ligne d'arrivée pour devenir le 28ème Etat membre de l'Union européenne. Les Européens sont toutefois divisés sur le bouclage des négociations d'adhésion de la Croatie à l'UE.

La Croatie avait répété à plusieurs reprises qu'il était faisable de mettre un terme aux négociations sous la présidence hongroise de l'UE, qui arrive à échéance fin juin. Et la Hongrie s'était également fixée cet objectif. Zagreb a déjà bouclé 30 des 35 chapitres thématiques qui jalonnent les pourparlers d'adhésion. Outre la réforme de la justice, avec la lutte contre la corruption, la restructuration des chantiers navals publics reste un des derniers grands points pour l'achèvement des négociations d'adhésion croates. Mais les négociations restent toujours ardues en particulier sur le chapitre 23 de ces pourparlers (justice et droits fondamentaux).

Certains traînent des pieds

La Grande-Bretagne et la France ne sont pas pressés de faire aboutir le processus d’adhésion. En ce qui concerne les progrès sur ce chapitre ,«nous voulons avoir la preuve qu'ils sont définitifs et irréversibles», a indiqué à Bruxelles un haut responsable britannique.

«Nous sommes favorables à une conclusion rapide des négociations, mais aussi à un contrôle effectif du respect des engagements», a déclaré le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé. Paris notamment plaide désormais pour que soit imposé à la Croatie un mécanisme de surveillance entre la fin des négociations et l'adhésion effective du pays, a précisé le ministre français des Affaires européennes, Laurent Wauquiez. Ce dernier a toutefois indiqué le 30 mai que «La France espère que les efforts de la Croatie en termes de réformes permettront à ce pays de clore en juin ses négociations d'adhésion».

Le ministre des Affaires étrangères italien, Franco Frattini, soutient l’aboutissement des négociations d'ici à la fin de la présidence hongroise, avec signature à l'automne d'un traité d'adhésion.

Rappel à l’ordre des hongrois

Lors de la réunion plénière de la Conférence des Organes Spécialisés dans les Affaires Communautaires et Européennes des Parlements de l'UE (COSAC), qui s'est tenue le 30 mai 2011, à Budapest, Viktor Orbán, a mis en garde contre un ralentissement du processus d'adhésion de la Croatie, estimant qu'un report de l'adhésion de la Croatie à l'Union européenne pourrait avoir de lourdes conséquences sur la stabilité de la région. «Si nous ne pouvons leur offrir de perspective réaliste, alors nous perdrons notre crédibilité », a affirmé Viktor Orbán. L'objectif de la présidence est de clôturer les négociations d'adhésion en juin, et, comme le Premier ministre l'a souligné, la Hongrie «fera tout » pour cela.

Il ne reste donc plus qu’un mois pour mettre tout le monde d’accord !

Gwenaëlle Thomas

 

Articles: 
field_vote: 
Aucu vote pour l'instant.

Commentaires

je suis contre l'adhésion de la Croatie à l'UE,une nouvelle probleme d immigration

By dozy