Balaton for ever

Tiens ! Le sempiternel article d’été sur le Balaton vont dire certains. Oui et non. Cette année rien de subjectif mais de l’information pure et dure. Que ceux qui veulent en savoir plus sur la destination traditionnelle des Hongrois en vacances suivent le guide, tout en sachant que cette liste sera très loin d’être exhaustive, compte tenu des innombrables possibilités de la région !

Pour nos lecteurs les plus fraîchement descendus de l’avion, il est utile de préciser que le Balaton est un lac. Un grand lac puisque sa surface est de 590 km2.

Deuxième précision, pour vraiment bien profiter de cette région, il faut une voiture, climatisée si possible.

Du fait des nombreux efforts faits ces dernières années, l’eau du Balaton est de plus en plus propre, son aspect d’eau troublée provient de matériaux en suspension (sable fin et particules de calcaire) sans danger et, d’ailleurs, le drapeau bleu des eaux propres de l’Union flotte sur de nombreuses plages. Le lac bénéficie de 2000 heures d’ensoleillement par an, et l’on peut compter en été se baigner dans une eau à 25 degrés minimum. Bien que l’afflux des touristes n’ait pas favorisé le développement de l’agriculture, de nombreux produits locaux attendent le gourmet : les cerises de Badacsony, une variété de pêche locale, les amandes de Kàl, de nombreux vins (dont nous reparlerons) et force poissons.

Keszthely

Cette petite ville est connue pour le château des Festetics (1745-1887), 101 pièces, chapelle et bibliothèque, on peut y voir des concerts, un endroit à visiter. Si vous avez des enfants, la ville possède aussi un musée du Balaton qui présente Histoire, faune et flore, un peu de SVT en vacances n’a jamais fait de mal à personne. Pour les fanatiques des petits musées, il y a aussi près de la grande place un musée de la pâte d’amande (un grand classique dans les petites villes de Hongrie) et un musée de la poupée (idem). Au sud de la ville à Fenékpuszta, il y a quelques vestiges d’une forteresse romaine, pour les amateurs. Juste à côté, vous trouverez une station ornithologique (km 115 sur la route nationale 71), les territoires du Petit-Balaton regorgeant d’espèces rares (et protégées, il faut prendre rendez-vous pour visiter certains sites). Tout au long de l’été des programmes culturels variés sont proposés aux estivants dans la ville et les petits villages environnants.

Szigliget

Un des châteaux de la famille Esterhàzy les plus utiles, il abrite une maison des écrivains où je rêve d’être invité (ceci est un appel à l’aide destiné à nos lecteurs les plus influents, merci d’avance !). La ville organise en août des journées d’été avec des concerts.

Gyenesdiás

Un petit village connu pour sa plage de sable fin et son toboggan géant, ses sentiers balisés pour les amateurs de marche. Pour les nostalgiques du Larzac, il y a aussi une maison de berger avec des expositions folkloriques.

Balatonederics

Village situé non loin du Safaripark où les amateurs pourront admirer «des animaux africains vivant en li-berté» (c’est une citation, tout le monde n’a pas la même conception du mot liberté) qui abrite un musée de l’Afrique gorgé de trophées ethno-coloniaux légués par Endre Nagy.

Kékkút

L’eau préférée de l’impératrice Théodora, gratuite à la fontaine du village qui abrite l’usine et une centaine d’habitants, payante dans votre supermarché habituel.

Révfülöp

Petit village qui organise une traversée du Balaton à la nage le 20 juillet sur une distance de 5,2 km pour certains et 5,4 pour d’autres, en tout cas l’arrivée est à Balatonboglár (haut lieu du petit blanc frais !). Le bord de mer est assez joli. Le prototype du village pour vacances en famille avec de jeunes enfants. Fans de rave party ou de soirée mondaine passez votre chemin !

Tihany

Presqu’île connue pour son prieuré, sa lavande (et son festival du 24 au 26 juin), sa faune, sa flore, son bac, bref c’est bien et le fort de terre date de l’âge de fer.

Balatonfüred

Premier centre de villégiature thermale du pays et ville internationale de la vigne et du vin (avec les semaines du vin en août), je pense que cela dit tout. Fin juillet le bal Anna avec depuis 180 ans l’élection de la belle du bal. De jolis yachts à admirer, voire à louer pour les plus fortunés.

Csopak

Connu pour sa villa seigneuriale, la villa Ranolder, et ses festivals de danses folkloriques.

Balatonfûzfô

Une plage de sable fin sur laquelle, il est plaisant, le soir, de conter fleurette en dégustant un petit blanc frais. Il y a aussi une grande piscine olympique pour votre frère sportif.

Balatonberény

Un des premiers campings naturistes, on peut aussi y admirer une jolie église du XIIIe siècle.

Siófok

La ville des touristes, qui aiment les touristes qui aiment les touristes et qui le font savoir bruyamment.

Les vins de la région

Tous les coteaux étant couverts de vignes, les possibilités de déguster un petit blanc d’une cuvée limitée ne manquent pas. Pour information, on peut citer le riesling de Füred (Csopak-Füred) et le cabernet sauvignon de la même région vinicole. Le merlot de Tihany, le Szürkebarát de Badacsony ne sont pas à négliger non plus. Dans le sud les vins de Boglár et Köröshegy sont fruités et légers (Chardonnay, muscadet jaune, Királyleányka, j’en passe et des tout aussi bons !)

Un dernier conseil

Le Balaton est une région touristique, de ce fait les prix et le service sont très variables. Dans cette situation seules deux solutions sont avisées : le grand luxe ou la location.

Du fait de la concurrence croate, les prix ont tendance à baisser : profitez-en !

De notre envoyé spécial Xavier Glangeaud

field_vote: 
Votre notation : Aucun(e) Average: 2 (1 vote)