Brèves internationales

Les Polonais «bien éduqués» d'ici à 2020?

 

Si le gouvernement polonais a fermement critiqué les objectifs européens de la «Stratégie 2020», notamment en matière environnementale, il se veut élève modèle en termes... d'éducation. 45% des citoyens polonais sont ainsi censés posséder un diplôme universitaire d'ici à 2020, contre 29,1% aujourd'hui et 40% demandés par la Commission européenne. Concernant les élèves abandonnant l'école précocemment, la Pologne est déjà à 5%, en-deça de l'objectif européen de 10%. Le gouvernement compte ramener ce chiffre à 4,5%. Cependant, rien n'a été annoncé dans les domaines de pré-éducation ou de formation continue, qui posent des problèmes cruciaux en Pologne.

Gaz en Ukraine: la «réformette» d'un éléphant

Lors d'une conférence à Odessa le 27 juillet, le commissaire européen à l'énérgie Günther Oettinger, a salué la récente réforme du système gazier ukrainien, adoptée par le Parlement (Rada) le 9 juillet. Le secteur s'oriente ainsi vers une libéralisation accrue, une transparence renforcée et un contrôle étatique amoindri, bien que toujours fondamental. Le tout dans un esprit d'alignement sur les normes européennes, afin d'attirer les investisseurs occidentaux nécessaires à la modernisation du réseau de distribution. La loi s'inspire ainsi en grande partie d'une directive européenne de 2003 sur le secteur énergétique européen. Elle ignore cependant une législation plus récente, qui met l'accent sur l'efficacité énergétique des infrastructures comme condition préalable à toute réforme. Un «premier pas» selon M. Oettinger qui attend des mesures plus «effectives».

Le bouclier anti-missiles, nouvel épisode

Le 30 juillet, le quotidien économique tchèque Hospodarske Noviny a révélé la confirmation par le gouvernement américain de la participation de Prague au projet de bouclier anti-missile. Le Congrès serait sur le point d'allouer au Pentagone 2,2 millions de dollars supplémentaires pour la construction d'un «centre de détection préliminaire» de tout missile visant l'Europe ou l'Amérique du Nord. Selon Karel Schwarzenberg, ministre des affaires étrangères tchèque cité par le journal, ce système devrait être incorporé aux structures de défense de l'OTAN. Ce qui n'est pas certain, étant donné la controverse autour du projet, entamée sous l'administration Bush. Sa construction est censée durer jusqu'en 2020.

République tchèque: trop de diplômés?

En écho à l'enthousiasme du gouvernement polonais quant aux objectifs européens d'éducation de la "Stratégie 2020", les Tchèques déclarent être déjà en avance sur l'objectif de réduction des départs d'élèves précoces, avec un taux de 5,6% comparé à l'objectif de 10% d'ici à 2020. En revanche, de nombreux doutes sont permis quant à l'objectif de 40% de la population disposant d'un diplôme universitaire. Selon le ministère de l'éducation, le marché n'offrirait pas suffisamment de débouchés à haute qualification. 17% des Tchèques possédaient un diplôme universitaire en 2009.

S.G.

 

Articles: 
field_vote: 
Aucu vote pour l'instant.