« Vienne, une nouvelle façon de vivre les musées »

 

Le Museums quartier Wien et la Maison de la Musique

 

Vienne, comme chacun sait, regorge de musées. Mais, il est deux nouveaux lieux incontournables depuis 2000 et 2001, qui proposent aux visiteurs une démarche nouvelle dans le sens où il n’est plus un observateur passif, mais un spectateur invité à prendre part à la vie même du musée. Le plus récent, le Quartier des Musées, qui, avec ses 60 000m2 de superficie, constitue l’un des complexes culturels les plus grands au monde.

 

Conçu par les architectes Laurids et Manfred Ortner, ce complexe, installé dans les anciennes écuries impériales à la charnière entre la vieille ville et le quartier de Spittelberg, regroupe des musées d’art traditionnel ainsi que des lieux voués au cinéma, au théâtre, à l’architecture, à la danse et aux nouveaux médias. Le visiteur est d’emblée séduit par la composition d’ensemble où le baroque et le moderne dialoguent de manière originale. A peine entré dans ce périmètre protégé de la circulation automobile, vous avez le sentiment de pénétrer une oasis dont les points d’eau sont l’art et la culture du bien-être.

Deux cubes enserrent l’ensemble de manière symétrique : le Leopold Museum, à la façade en calcaire blanc (on y trouve une remarquable collection privée d’art autrichien du XIXe et de la première moitié du XXe siècles), et le Musée d'art moderne de la Fondation Ludwig, le MUMOK, revêtu d’un basalte gris sombre (une des collections d’art moderne et contemporain parmi les plus grandes d’Europe). Entre les deux musées se trouve la Kunsthalle, une institution viennoise dédiée à l’art moderne et contemporain international. Celle-ci, surnommée MuQua par les Viennois, immerge littéralement le visiteur dans un espace où la forme comme le fond, l’architecture comme les œuvres forment un tout homogène dans lequel le spectateur s’immerge peu à peu. Et, comme pour prolonger cette communion, d’étranges banquettes - mi-barque, mi-nid - ont été disposées çà et là pour permettre aux amateurs de prolonger la relation à ce cadre singulier.

Un autre endroit fort sympathique : le Zoom Kindermuseum qui propose aux enfants (de 1 à 12 ans) des ateliers auxquels peuvent même participer les parents. On retiendra en particulier celui de modelage d’argile (de 3 à 12 ans) qui propose aux participants de créer à leur guise des univers inattendus. Les parents (d’enfants à partir de 6 ans) pourront ainsi profiter des cafés, restaurants, boutiques et librairies durant l’heure et demie d’animation.

 

 

Un voyage au cœur des sons

Un autre musée tout aussi original, instructif et ludique a par ailleurs ouvert ses portes à l’été 2000, à quelques encablures du Quartier dédié à l’art. La Maison de la Musique vous permettra de découvrir ou redécouvrir la vie et les œuvres des grands musiciens autrichiens après avoir revu, si on le souhaite, le célébrissime concert du Nouvel An avec l’Orchestre Philharmonique de Vienne. Interactivité oblige, vous pourrez par ailleurs composer votre propre morceau, enregistrer votre premier CD et même endosser le rôle de chef d’orchestre. Mais attention aux réactions de l’orchestre qui vous fait face sur grand écran ! Ce palais de l’archiduc Charles de Habsbourg, où vécut longtemps Otto Nicolai, fondateur en 1842 du Philharmonique de Vienne, vous propose également d’explorer la diversité des bruits du monde, en particulier les sons que perçoit un fœtus dans le ventre de sa mère. D’étranges machines vous feront aussi mieux comprendre la formation des sons et «voir» le tracé de leurs vibrations. Enfin, le périple s’achève au 4e étage par le «Brain Opera» ou «Opéra mental», inventé par Tod Machover. Il s’agit d’une sorte de laboratoire étrange et sombre, bourré de micros, d’écouteurs, de magnétos et de percussions, où vous pouvez enregistrer votre voix, créer et mixer votre musique. Ce n’est pas par hasard que la devise de la maison est : «Vos oreilles n’en croiront pas leurs yeux».

Ces deux lieux, distincts par leur taille et leur objet se rejoignent pourtant dans leur conception et leur approche de l’art, car ensemble ils cherchent à solliciter le curieux, à éveiller ses sens et son imagination. Les espaces de détente font aussi partie du décor comme pour participer à ce nouvel art de vivre urbain.

Milena Le Comte Popovic


Museums Quartier,

Museumsplatz 1(7e arr.) et Haus der Musik, Seilerstätte 30 (1er art.)

field_vote: 
Aucu vote pour l'instant.