En route vers le monde

A l’image de Romain Duris et de sa collocation «melting-pot» dans l’Auberge Espagnole, le nombre d’étudiants européens tentés par l’expérience Erasmus semble augmenter d’année en année. Et la Hongrie dans tout ça? Qui y vient y étudier et pourquoi? Et dans quel pays se rendent les étudiants hongrois?

Selon le site touteleurope.fr, de plus en plus d’étudiants hongrois élargissent leur horizon le temps d’une année universitaire. Si la Hongrie, intégrée dans le processus de Bologne visant à créer un espace d’enseignement supérieur à l’échelle européenne, possède des accords avec tous les pays également signataires dudit processus, certaines destinations sont plus prisées que d’autres, pour diverses raisons. Proximité géographique et linguistique tout d’abord, Szeged tisse des liens avec la Serbie et la Roumanie tandis que Debrecen se rapproche également de la Roumanie mais aussi de l’Ukraine dans le domaine des échanges universitaires.

Les universités de l’Ouest de la Hongrie développent quant à elles certaines accointances avec leurs consœurs slovaques et autrichiennes. La première destination, au-delà des pays frontaliers, des étudiants hongrois participant au programme Erasmus est l’Allemagne. Vient ensuite la France puis l’Italie, l’Autriche et la Grande-Bretagne. Cela se vérifie dans l’autre sens également. La Hongrie est de plus en plus prisée par les postulants Erasmus et ce depuis plusieurs années maintenant. La voilà hissée au rang de sixième «destination Erasmus». Sur les bancs des universités hongroises, l’Allemagne arrive en tête suivie de près par la France. Outre la beauté du pays et sa culture, suffisants pour attirer la jeunesse estudiantine, la Hongrie s’est dotée en 2004 du programme Campus Hungary, œuvrant à la promotion des échanges universitaires internationaux. Campus Hungary, créé avec l’aide du Ministère de l’Education et de la Culture hongrois, permet aux universités hongroises et internationales de mettre en place des accords entre elles et aux étudiants intéressés de se renseigner sur les possibilités offertes par l’enseignement universitaire en Hongrie. Ce programme indispensable est sans aucun doute une manière d’attirer des étudiants étrangers et ainsi de combler le manque d’étudiants hongrois sur les bancs de certaines facultés.

Et les étudiants français en Hongrie?

Beaucoup d’étudiants français venus étudier en Hongrie disent avoir choisi cette destination pour des raisons culturelles, la recherche de dépaysement, mais pas seulement. Les étudiants en Science Politique et Sciences Sociales y voient aussi une opportunité d’approcher une partie de l’Union européenne encore mal connue voire inconnue. Linda, 22 ans, étudiante en relations internationales à l’université de Lille, nous explique ainsi que son choix s’est porté sur la Hongrie car, dans le cadre de son cursus, elle s’intéresse particulièrement à la question des minorités. Personne n’ignore l’existence de la minorité rome en Hongrie et les questions sociales, politiques et économiques que cela implique. La destination était déjà toute trouvée dans ce cas.

Le nombre d’étudiants français en Hongrie est en hausse depuis 2006. Conjuguant envie d’ailleurs et études universitaires, il semblerait que le programme Erasmus ait encore de beaux jours devant lui et que les jeunes étudiants français soient de plus en plus nombreux à venir goûter aux joies de la vie à la hongroise.

Isma Hassaine Poirier

Articles: 
field_vote: 
Votre notation : Aucun(e) Average: 3 (2 votes)