Vous êtes ici Francophonie

Francophonie


Francophonie

La plaidoirie: un combat et un art

Vendredi 24 novembre avait lieu pour la deuxième année consécutive un concours de plaidoirie francophone à l’Université Eötvös Loránd, organisé par l’Ambassade de France en Hongrie et l’Institut Français de Budapest. Une journée riche et animée, qui visait la promotion de l’art oratoire et du droit.

Un savant mélange de connaissances, de capacité d’argumentation et d’éloquence: voilà ce que requiert une bonne plaidoirie. C’est ce que ce sont efforcés de produire les étudiants en droit Hongrois, Slovènes et Français toute la journée du 24 novembre devant un jury composé de spécialistes.

L’apprentissage de la langue - un marathon?

Rencontre avec Anthony LESBROS

Anthony LESBROS est ce qu’on appelle communément un youtubeur. Bien loin des Norman et autres Cyprien, son but à lui est d’enseigner le français.  Focus sur un passionné de langues. 

JFB: D’où te vient ce goût pour les langues? Quel a été ton parcours ?

A: J’ai toujours aimé les langues et c’est pour voir si ça me correspondait que je  me suis dirigé vers ce type d’études à 17 ans. Bien que je ne savais pas vraiment dans quoi je m’engageais, ça m’a bien plus. J’ai pu voyager grâce à l’université, ce qui est une superbe expérience. Je suis parti en Irlande pendant un an en Erasmus notamment. Par la suite, j’ai finis mon master 2 LEA traduction rédaction d’entreprise anglais Italien en France. Vraiment, aujourd’hui je ne regrette en rien mon choix d’avoir entrepris des études en langues.

“La francophonie à l’honneur le temps d’une soirée”, rencontre avec Dóra Anek

Le 20 septembre dernier Mamaison  Hotel Andrássy, située dans le magnifique quartier résidentiel de Pest, organisait une soirée francophone. “Mamaison”, chaine d’hôtels fondée en 1991 par Jean François Ott  a bien grandi depuis au point de s’implanter quasiment partout en Europe Centrale et de l’Est, de Prague à Bratislava en passant bien sûr par Budapest. Nous avons souhaité rencontrer Dóra Anek, directrice générale chez Mamaison Residence Izabella pour en apprendre un peu plus sur la soirée francophone, le quotidien et les projets de Mamaison.

L'Institut Français de Budapest a ouvert ses portes

Rencontre à Budapest avec Hugues Denisot

La journée Portes ouvertes a eu lieu samedi, le 16 septembre à l’Institut Français de Budapest dans une ambiance joyeuse et très animée pour la rentrée. Des jeux pour les plus petits avec Astérix et Obélix, une sensibilisation au Scrabble francophone dans son format duplicate pour les plus grands et la présentation de jeux linguistiques pour la classe par les éditions ELI. Puis les visiteurs ont été invités  à s’inscrire pour suivre des cours de français à tous les niveaux. Nous avons rencontré Hugues Denisot, attaché de coopération éducative de l’Institut Francais et coordinateur des Alliances Françaises de Hongrie.

Image de la France en Hongrie ou la culture française dans les manuels scolaires après Trianon

Rencontre avec Catherine Tamussin

Catherine Tamussin a porté jusqu’en Grèce l’exemple de la Hongrie à l’occasion du colloque international de la SIHFLES qui s’est tenu à Athènes en mai dernier sur la culture dans l’enseignement du français. Dans son étude, elle a révélé un chapitre jusqu’ici très peu exploré, où l’on voit que, même au cœur d’une période de vives tensions entre la France et la Hongrie après la signature à Trianon du traité de paix qui a tant amoindri le pays magyar, l’image de la culture française dans l’enseignement n’en est pas moins restée positive car porteuse de valeurs universelles.

Catherine Tamussin a reçu la médaille Aurélien Sauvageot pour l’amitié franco-hongroise.

Nous l’avons rencontrée après son retour du colloque.  

B comme Bordeaux, Berlin… et Budapest

BKL 8, ou Budapest Kultur Lab, à l’assaut de Budapest. Trente-six étudiants en première année de master journalisme étaient en immersion dans la perle du Danube du 8 au 16 mai afin de réaliser reportages vidéos et portraits. Objectif du projet ? “Délivrer un instantané culturel de la capitale hongroise”.

Le management français s’apprend à Budapest

Un master 2 français diplômant en gestion et délocalisé à Budapest a été présenté lors d’un déjeuner à la CCI France-Hongrie.

Comment obtenir un diplôme de management français à Budapest ? La réponse nous a été donnée lors de la présentation du master 2 « Management et Administration des Entreprises » (MAE) spécialité Management Général de l’IAE de Lyon, en Hongrie. Dans le public, certains sont des anciens élèves, d’autres sont ici pour y découvrir la possibilité d’une future formation ou simplement par curiosité. Et il n’y a pas uniquement des cadres en costume dans la salle mais une architecte belge, un médecin lyonnais ou encore deux femmes à la recherche de nouvelles perspectives. Face à eux, Véronique Vignon, responsable pédagogique, expose les bénéfices de sa formation. A ses côtés, Maria Perger, responsable du master et Agnès Ducrot, directrice de la CCI France-Hongrie, l’appuient et complètent.

Législatives 2017 - Maeva Durand

Maeva Durand, PCF

A l’occasion de la fête du travail nous avons posé quelques questions à la candidate communiste de notre circonscription.

JFB : Dans quel pays de notre circonscription résidez-vous et quel est votre parcours ?

Maeva Durand : Il n´est pas nécessaire de résider dans la circonscription pour en être la Députée élue. Jusqu’à l’année dernière, j’ai vécu à Berlin et Leipzig, mais j’ai également résidé dans d’autres villes en Allemagne dans le cadre de mes études comme à Göttingen ou à Mainz. En tant que chercheuse en formation à l’Institut National de Recherche Agricole (INRA) en Sociologie, l’injonction à la mobilité fait également partie de mes perspectives d’avenir. C´est pourquoi je connais bien les difficultés auxquels sont confrontés les jeunes et les moins jeunes. Trouver un travail ou étudier avec parfois de longues périodes de précarité qui se cumulent avec une difficulté de circulation (pourtant nécessaire), avec par exemple les suppressions de lignes de trains de nuits en Europe.

Législatives 2017 - Philippe Gustin

Philippe Gustin et Pierre-Yves Le Borgn’ sont très probablement les deux candidats qui seront au deuxième tour des législatives de 2017. Ils ont accepté de répondre à nos questions sur leur parcours, leurs idées et la situation de la Hongrie au sein de la septième circonscription des Français à l’étranger.

Philippe Gustin

JFB : Vous avez été, entre autres, instituteur, directeur de cabinet du ministre de l’Education nationale et ambassadeur de France en Roumanie : pourquoi, aujourd’hui, vous présenter à une élection législative ?

Législatives 2017 - Pierre-Yves Le Borgn'

Philippe Gustin et Pierre-Yves Le Borgn’ sont très probablement les deux candidats qui seront au deuxième tour des législatives de 2017. Ils ont accepté de répondre à nos questions sur leur parcours, leurs idées et la situation de la Hongrie au sein de la septième circonscription des Français à  l’étranger.

Pierre-Yves Le Borgn’

JFB : Vous vous représentez pour un second mandat et, bien que socialiste convaincu, vous avez déclaré que vous vous placiez « en retrait de la campagne présidentielle de Benoît Hamon » et que vous étiez un « député libre », quelle signification donnez-vous à ces déclarations ?

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu