Vous êtes iciTrafó

Trafó


Soharóza

La nouvelle saison au Trafó commence en coup de tonnerre

Tabu kollekció est un spectacle transgressif et jouissif présentant des costumes à couper le souffle animés par un chœur expérimental sur fond de musique électro-pop. Bien plus qu’un  „défilé-concert”, c’est une vraie expérience sensorielle que proposent Dóra Halas et Fruzsina Nagy.

Vers un patriotisme culturel ?

Changements dans le milieu culturel

 

Des institutions emblématiques vont disparaître du paysage culturel alternatif de Budapest. Ces disparitions marquent la fin d’une décennie prospère alors qu’une nouvelle étape débute avec la reprise en main du Trafó, du Gödör et du Nouveau Théâtre, institutions culturelles symboliques.

Exploration chorégraphique

Pichet Klunchun and myself

Le 27 et 28 janvier, le Trafó accueillera Jérôme Bel, danseur et chorégraphe français et son homologue thaïlandais Pichet Klunchun. Ce spectacle de danse intitulé «Pichet Klunchun and myself» met en scène ces deux personnages qui discutent de la peur, la nudité, la religion, la tradition et l’art et la manière dont les histoires peuvent être dites dans la danse. En 2008 Jérôme Bel et Pichet Klunchun ont été récompensés pour ce spectacle par le Prix Routes Princesse Margriet pour la Diversité Culturelle (Fondation Européenne de la Culture). Jérôme Bel répond aux questions du JFB.

L’homme face aux nouvelles technologies

En tournée estivale à Budapest, la compagnie les choses de rien présente sa création intitulée «Bull». Sous une bulle transparente, Boris Gibé aborde par la danse acrobatique et le théâtre d’objets, la question de l’envahissement de notre quotidien par les nouvelles technologies.

Un concept en péril

Le Trafó, une propriété publique?

Le centre d’art contemporain, le Trafó, risque de perdre son profil innovateur si la municipalité de Budapest cède la gestion de cette institution à l’État.

MUSIQUE: Les concerts de la rentrée

C’est la rentrée et en matière de concert et le retour aux affaires. Le retour est fracassant avec une cascade de concerts qui ne laisse que l’embarras du choix. Difficile de choisir entre le concert de Nouvelle Vague le 11 septembre au A 38 et la reformation du légendaire groupe Techno-Punk allemand (et oui...) Atari Teenage Riot qui se produira le 13 septembre au Trafó. Tout ça sans parler de la venue de Jello Biaffra, le célèbre chanteur des feu Dead Kennedys dont le passage à Budapest le 5 septembre fait déjà trembler l’A38.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu