Vous êtes icilittérature

littérature


La dernière fée de Balzac

Livre

Rencontre avec André Lorant

André Lorant, universitaire et auteur de plusieurs ouvrages dédiés à Balzac, est venu à Budapest pour parler des premiers romans de Balzac et offrir généreusement sa collection de livres rares du grand romancier à la Bibliothèque universitaire d’ELTE. André Lorant est connu également pour son récit Le perroquet de Budapest. Une enfance revisitée.

Entretien poétique

Rencontre avec Krisztina Tóth

 

Krisztina Tóth fait partie des auteurs majeurs de la littérature hongroise contemporaine. Depuis les années du changement, elle est saluée comme l'une des grandes poétesses de sa génération. En 2000, elle reçoit le prestigieux prix littéraire Attila József pour l'ensemble de son oeuvre poétique.

A Tunis les palmiers sont menteurs

Rencontre avec le poète et essayiste Joachim Sartorius

 

Poète et essayiste mais aussi diplomate et intendant du festival de Berlin, Joachim Sartorius est venu à Budapest rencontrer ses amis poètes de longue date pour la présentation de son livre traduit en hongrois. Cela s’est passé à l’Institut Goethe de Budapest avec Péter Nádas autour d’une table ronde animée par András Forgách. Ce berlinois, originaire de Bavière et parfait francophone, a bien voulu répondre à nos questions.

Livre: Andreï Makine

Andreï Makine est revenu à Budapest pendant le Festival du livre, dans une salle comble, entouré de ses lecteurs . Le Testament Français lui a valu le prix Goncourt et le prix Médicis. Cet écrivain énigmatique est né en Sibérie, « dans l’immensité neigeuse de la Russie ». Il vit en France depuis 1987. La table ronde fut animée par Margit Szoboszlai, la mieux placée en Hongrie pour connaître son oeuvre, puisqu’elle a traduit vers le hongrois les romans de ce grand auteur.

Livre: Fabien Clavel - Le châtiment

Le récit nous ramène en l’an mille, à l’époque où les Hongrois s’installent «sur les immensités rases à peine interrompue par une végétation sauvage» au royaume des Magyars. Pour les connaisseurs, c’est un sujet passionnant qui apparaît régulièrement dans la littérature hongroise, et même dans un opéra rock qui a connu un très grand succès, Etienne le roi. Le conflit entre un monde en déclin et le regard d’un homme d'État de grande envergure se prête en effet à de nombreuses analyses.

HOMMAGE: György Faludy

C’est grâce à lui que les ballades de Villon et le roman de Rabelais sont devenus célèbres en Hongrie: György Faludy, figure légendaire de la littérature hongroise, les a adapté dans un contexte très spécial en Hongrie dans les années 1930. C’est en effet à travers les poèmes de Villon et de Heine qu’il s’exprimait à une époque où la censure lui interdisait de penser librement. A travers ses traductions, les lecteurs hongrois ont ainsi eu accès à la poésie à travers plusieurs anthologies dédiées aux poètes européens.

Livre: Marguerite Bloch - Sur les routes avec le peuple de France

Sur les routes avec le peuple de France. Ce livre de Marguerite Bloch aurait pu paraître dans la célèbre collection clandestine des Editions de Minuit. C’est ce que pense Claire Paulhan qui l’a édité 70 ans plus tard. Cet admirable récit relate les 17 jours que Marguerite Bloch a passés sur les routes en 1940, dans une France en déroute, quand des dizaines de milliers de Français quittaient la capitale et le Nord du pays vers le Sud, avec des moyens de fortune, pour fuir les troupes allemandes. Œuvre littéraire et document d’histoire, le livre fait sortir l’auteure de l’ombre de son mari, l’écrivain et dramaturge Jean-Richard Bloch, et de son frère, écrivain également, et non des moindres: André Maurois.

Le “Márquez” hongrois

Rencontre avec Miklós Vámos

Sans doute n’est-ce pas un hasard si le lieu de rendez-vous qu’a choisi mon interlocuteur pour notre entretien est le café Dunapark situé aux abords du Danube. Le lieu, élégant et discret, est à l’image de Miklós Vámos, l’un des écrivains les plus populaires en Hongrie depuis son entrée en littérature dans les années 1970.

LIVRE: Mirroir hongrois

Si vous souhaitez faire un saut dans l’imaginaire d’auteurs hongrois contemporains, n’hésitez pas à vous saisir d’un petit recueil de nouvelles réunies sous le titre de Miroir hongrois. Au nombre de onze, écrites par des hommes et des femmes, elles nous livrent chacune à leur manière le goût particulier d’une époque, souvent celle d’avant 1989, mais aussi celle des années 1990 et 2000. Il s’y mêle à tour de rôle des souvenirs d’enfance, d’amour perdu ou de désirs de jeunesse; des images indélébiles d’une mère, d’une jolie amie d’enfance, ou d’un Noël en famille qui dérive; des sentiments indicibles comme celui de la trahison, celui d’avoir franchi «la» frontière ou encore ceux d’impuissance et de détresse en 1956.

Au fil du Danube

Portrait

Rencontre avec Martin Graff

Si Claudio Magris est le «poète du Danube», Martin Graff en est le «baroudeur philosophe». Ses films et son livre Le réveil du Danube (aux éditions La Nuée Bleue) sont une invitation à découvrir «le fleuve européen par excellence» et les peuples qui vivent de part lui. Invité à l’occasion du festival littéraire Budapest transfer, Martin Graff a évoqué avec générosité son parcours personnel hors du commun et ses réflexions sur la notion de frontière. Notons que Martin Graff a été plusieurs fois lauréat du prix franco allemand du journalisme.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu