Vous êtes iciGábor Erőss

Gábor Erőss


Patchworks, portraits et réalité sociale

Après plusieurs expositions remarquées à la bibliothèque de l’université ELTE, au Collegium Budapest et à la Galerie Racine à Paris, c’est un petit espace associatif, le Zöldike (le verdier), dans le 1er arrondissement de Budapest que le sociologue Gábor Erőss a choisi pour présenter ses angles urbains. Une exposition commune avec la biologiste Orsi Kovács, comme un dialogue entre la ville et la campagne. Dans la lignée des travaux de Pierre Fraser, de l’université de Laval, les photos de Gábor Erőss présentent la « réalité visuelle » du 8e arrondissement, lieu hors du temps, aux contrastes souvent insolites, où coexistent toutes les identités qui forment la société hongroise d’aujourd’hui.

La route de briques vertes

Peu après le jour de la Saint-Valentin, le 17 Février 2013, sur l’A38, accosté à proximité des plus grandes universités hongroises, un nouveau parti politique est né. Le PM, Párbeszéd Magyarországért, apparu non sans signes précurseurs sur la scène, entend, comme son nom l'indique, engager le dialogue sur la Hongrie, pour la Hongrie. Dans la traduction de Gábor Eröss, directeur de l'atelier « politiques sociales » du PM et chercheur à l'Académie hongroise des sciences (MTA), leur nom se traduirait en français: La Gauche Verte.

Pour mettre fin à une analyse politique ethnocentriste

Un des problèmes les plus préoccupants dans la perception qu’ont les Français de la Hongrie réside dans la volonté que nous avons de calquer notre spectre politique sur celui d’un pays qui n’a ni la même histoire, ni les mêmes traditions. Les journalistes et intellectuels qui transcrivent la situation politique sont souvent partisans et il est difficile d’échapper aux clichés faciles. Pour éviter ce piège, le JFB a décidé de demander à deux fervents  acteurs de la politique hongroise de vous présenter la vision politique des deux partis qui font le plus parler d’eux en termes d’idées : La Fidesz-MPSz (Alliance des jeunes démocrates-Union civique hongroise), parti au gouvernement et le LMP (Une autre politique est possible), parti d’opposition membre du parti vert européen depuis 2011.

L’enfant imaginaire

L’éducation et la politique familiale

 

Pour parler de l’enfance, le JFB est allé à la rencontre de Gábor Erőss, sociologue spécialisé sur les questions d’éducation, à l’origine de deux projets (hongrois et européen) sur les inégalités scolaires, et également conseiller auprès du nouveau parti écolo, le LMP (Lehet Más a Politika ou « une autre politique est possible »). Ce francophone très actif nous a présenté le système éducatif à travers un regard professionnel et engagé.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu