En attendant les Rois Mages...

janv.
05
Articles: 

France, Hongrie, deux manières différentes de célébrer l´Épiphanie

Ce 6 janvier, nos compatriotes vont, comme chaque année, „tirer les rois” autour de cette fameuse et si délicieuse galette. Une tradition bien ancrée, au point qu’elle se pratique tout autant sur les lieux de travail qu’entre amis ou en famille. Une coutume dont l’origine remonte aux plus anciens temps. Déjà sous les Romains, l’habitude était prise en fin d’année de célébrer Saturnus, dieu du sommeil.

Posted By JFB en lire plus

Le Nouvel An, une ancienne tradition … au passé confus

déc.
30
Articles: 

Célébré aujourd´hui le premier janvier pour débuter la nouvelle année calendaire, le Jour de l´An a revêtu par le passé une toute autre forme. Fêté à l´origine pour célébrer le renouveau de la nature, donc le printemps. Tout d´abord dans la Babylone antique, puis chez les Egyptiens lors de la crue du Nil, promesse de fertilité. Enfin chez les Romains où il correspondait, comme chez les Hébreux, au mois de mars. C´est Jules César qui, en 45 avant notre ère, décida de le consacrer à Janus (Janvier), dieu à double face, pour symboliser la transition entre le passé et l´avenir.

Posted By JFB en lire plus

De grâce, rendez-nous notre Noël !

déc.
25
Articles: 

Remontant au IVème siècle, la célébration de la Nativité fut fixée, comme on sait, au solstice d´hiver. Date précédemment choisie par certains peuples païens pour célébrer la renaissance du soleil. Certes. Mais, au-delà de ce symbole, que signifie donc Noël ? Pour les chrétiens croyants, la venue sur terre de celui qui, fils de Dieu, nous apportera par son sacrifice sur la Croix la rédemption et un message d´amour. Message d´amour … et d´humilité, si l´on se réfère aux circonstances de la naissance de Jésus rapportées dans les Évangiles. Pour les autres, une occasion de faire également passer ou renouveler un message d´amour, partant de participer à une sorte de purification et de renouveau. Du moins est-ce ainsi que je le perçois.

Posted By JFB en lire plus

„De l´Elbe à la Tamise”, concert de l´Avent au Palais des Arts de Budapest

déc.
21
Articles: 

„De l´Elbe à la Tamise”, tel est le titre choisi par ses organisateurs pour annoncer un concert donné au Palais des Arts de Budapest. Pour signaler la présence d´une chorale allemande, dirigée par un chef anglais. Certes, mais on aurait pu y ajouter la Moselle, vu que le tout était accompagné par un ensemble venu de Metz, le Concert lorrain. Concert de l´Avent avec trois cantates et le Magnificat de Bach. La chorale : le Chœur de Chambre de Dresde, le chef : Marcus Creed. En solistes : Mary Bevan, soprano, Tim Mead, contre-ténor, Guy Cutting, ténor et Tobias Berndt, baryton. Les œuvres interprétées : „Nun komm, der Heiden Heiland” BWV 62, „Christen, ätzet diesen Tag” BWV 63, „Unser Mund sei voll Lachens” BWV 110 et le Magnificat  BWV 243.

Posted By JFB en lire plus

Interview avec Yumi

déc.
19
Articles: 

Lors d’un séjour estival au lac Balaton, notre journaliste a découvert la jeune chanteuse Yumi à travers à une reprise mélancolique du tube « Sous les sunlights des tropiques ».

JFB : Quelles sont tes origines ?

Yumi : J’ai des origines plutôt surprenantes, mon père est français et ma mère est japonaise.

Posted By JFB en lire plus

Regards croisés : Exposition András Beck et Anna Stein

déc.
14
Articles: 

András Beck et Anna Stein se connaissaient. L’un enseignait à l’Académie des Beaux art à Budapest dans la section de la sculpture et l’autre était dans celle des arts graphiques. Ils ont quitté la Hongrie à la même période, mais la vie est ainsi faite qu’ils ne se sont jamais croisés en France. Leurs œuvres sont présentées en même temps dans le Musée de la ville de Meudon, près de Paris. Ce Musée possède une large collection d’András Beck, dont certaines sculptures monumentales sont érigées dans le jardin du Musée. La sélection présente des œuvres de chacune de ses périodes à commencer par celle qui a été primée au Salon du Printemps de 1934, « Sur la plage », une composition de deux personnages, traversant la période « Réalisme Socialiste », arrivant au projet « A la Mémoire de Jan Palache ».

Posted By JFB en lire plus

Opéra de Budapest : une saison 2020-2021 placée sous le signe de la France

déc.
07
Articles: 

Le lieu, tout d´abord. Pour nous présenter la prochaine saison, Szilveszter Ókovács, Directeur général de l´ Opéra, a choisi son dernier né, l´Atelier Eiffel qu’il semble particulièrement chérir, à juste titre, Déjà présenté dans ces colonnes, ce nouvel espace constitue un troisième site, aux côtés de la salle classique de l´avenue Andrássy (en rénovation) et du Théâtre Erkel. Un vaste hall décoré pour l´occasion par un habile jeu de lumières aux couleurs de la France. Car c´est sous le signe de la France que sera placée cette nouvelle saison 2020-2021.

Posted By JFB en lire plus

La langue hongroise, un divertissant livre d´images

déc.
02
Articles: 

À qui se lance dans l´étude d´une langue étrangère, je recommanderais, au-delà de l´apprentissage du vocabulaire, de se lancer dans la familiarisation avec les expressions locales. Succès garanti auprès de vos partenaires. De plus, distrayant et motivant.  Des expressions qui foisonnent dans toutes les langues, mais dont les Hongrois semblent particulièrement friands. Souvent significatives de la mentalité de ses locuteurs, mais pouvant aussi relever d´emprunts. En tous les cas, qui valent la peine d´être débusquées.

Posted By JFB en lire plus

Budapest : Elisabeth Leonskaïa, Iván Fischer et ses musiciens complices d´un soir…

nov.
24
Articles: 

Concert Beethoven-Dvořák

Née en Russie (Géorgie), la pianiste Elisabeth Leonskaïa réside à Vienne depuis 1978. Vienne d´où elle aime apparemment se rendre en voisine à Budapest pour s´y produire, notamment avec Iván Fischer et l´Orchestre du Festival (BFZ). Tel est le cas de trois concerts donnés en cette fin de novembre dans le cadre d´une série Beethoven-Dvořák. Au programme : de Dvořák Légende op. 59, une danse slave et un chœur, en première partie, la 7ème symphonie en seconde partie. De Beethoven les 4ème et 5ème concertos. Il est probablement inutile de présenter ici Elisabeth Leonskaïa qui figure sans nul doute parmi les grands noms du piano sur la scène internationale. Il nous suffira de rappeler qu´elle se lia avec Sviatoslav Richter avec qui elle se produisit fréquemment en duo. 

Posted By JFB en lire plus

Hongrie : quand les démons reviennent au galop

nov.
19
Articles: 

Réhabilitation de l´amiral Horthy

Le 16 novembre 1919, l´amiral Horthy entrait triomphalement dans Budapest, consacrant ainsi l´écrasement de la Commune hongroise (République des Conseils) (1). Moins de quatre mois plus tard, le 1er mars 1920, l’Assemblée élisait Horthy „régent du royaume” pour une période indéfinie.  Il est vrai que les meneurs de la Commune, sous la férule de Béla Kun, avaient semé la terreur autour d´eux. Une „terreur rouge” néanmoins suivie d´une „terreur blanche” tout aussi redoutable. Mais bon, il avait, aux yeux de, beaucoup, „délivré” le pays d´une dictature communiste. Est-ce une raison suffisante pour le célébrer, 100 ans après en héros ?

Posted By JFB en lire plus

Pages

Subscribe to Le Journal Francophone de Budapest RSS