Vous êtes iciREGARDERA-REGARDERA PAS

REGARDERA-REGARDERA PAS


By JFB - Posted on 28 février 2007

 
Voilà bien quel était le grave dilemme de Bécassine depuis que ses copines de Clocher-les-Bécasses ne cessaient de lui échauffer la coiffe avec cette série télévisée qui, paraît-il, était trop marzh (sensass en gaélique). Depuis leur contamination, elles étaient toutes tombées jupons par-dessus tête et s’étaient mises à faire n’importe quoi :
 
-Jouer au poker une fois par semaine en avalant de grandes bolées de cidre dans d’immenses mugs blancs (tasses en ricain) parce que le Quimperlé ça fait démodé.
 
. Déblatérer beaucoup sur l’Amou-ouour et zieuter d’un air concupiscent tous les coqs pré pubères du village (et allez savoir pourquoi, surtout les jardiniers ?).
 
. Commander aux Trois Suisses des nuisettes de mauvaises paroissiennes car, paraît-il, «il faut savoir faire vivre son couple»…
Voilà donc notre Bécassine complètement dépassée par cette Desperate Housewives’Mania et les aventures de ces 5 ménagères américaines en apparence impeccables sous toutes les coutures (chirurgie, botox, collagène, laser, mèches, manucures, yoga, garde-robes, maquillage…). En apparence seulement, car question hystérie et névrose, y’a bien de la houle chez ces drôles de paroissiennes-là :
 
- La mère de famille nombreuse totalement débordée qui ressemble à un travesti et qui devient un temps junkie aux médicaments de ses enfants. Drogues chimiques, soit dit en passant, massivement prescrites aux USA pour soigner cette nouvelle maladie pédiatrique moderne qui semble ravager les maternelles : l’hyperactivité.
 
- L’artiste évaporée/divorcée qui n’est jamais sortie de l’adolescence et qui se laisse materner par sa fille (qui elle est une sacrée mocheté). Cette maman-là est une publicité vivante pour tout ce que le look Teenager promet de merveilles vestimentaires à toutes les quadras fashionistas de la planète. Femmes mûres du monde entier pensez à surpasser vos filles.
 
- La parfaite ménagère WASP qui est un fantasme masculin absolu, une promesse tenue de feu sous la glace, de perversions sous les conventions, de transgressions sous les principes. Entre deux dîners et deux fournées de cookies, elle couvre son fils qui tue une voisine sur le coup en conduisant saoul et drogué et… s’en va enfiler sa panoplie de dominatrice afin de soulager son mari de ses menues obsessions sadomasochistes.
 
- La Barbie californienne bien customisée qui, malgré ses nombreux miles au compteur, continue à consommer tous les Ken bodybuildés qui lui tombent sous les roues ( il faut dire qu’elle est bigrement carrossée).
 
- La Bomba Latina sortie des faubourgs pour laquelle une vie réussie n’est qu’une longue séance de shopping en Maserati doublée d’un remake à quat’sous de Lady Chatterley (Et oui, d’où le fantasme jardinier).
 
C’est du joli ! Et si l’on ajoute à cela, un meurtre, un suicide, un rapt d’enfant & une petite campagne de chantage entre voisines, vous aurez une idée encore assez faible de ce qui se passe là-bas. Freud y perdrait certainement son divan d’or et Bécassine son statut d’héroïne des petites filles sages. Pour le reste, Bigoudènes du monde entier, ne vous en laissez pas trop conter. Les séries télé, ça s’en va et ça revient. Ça n’est fait que de tous petits riens.
Marie-pia Garnier
 
Fiche Technique : Les menottes en fourrure rose de Brie sont disponibles sur le site www.beate-uhse.com... Attention, ça n’est pas le cas du jardinier de Gabrielle. Pour la drogue de Lynette, parlez-en à votre médecin de famille et en attendant, il y a toujours le Tokay. Le styliste des tops de Susan est Juicy et le chirurgien esthétique d’Edie joue dans Nip Tuk !

Aucu vote pour l'instant.
Étiquettes

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu