Vous êtes iciObtenir son master français à Budapest

Obtenir son master français à Budapest


By JFB - Posted on 12 juillet 2016

Rencontre avec Maria Perger

Jadis l’Ecole polytechnique du Palatin Joseph – aujourd’hui l’Université des Sciences Techniques et Economiques de Budapest (BME)  – apporte chaque année du nouveau tout en gardant ses meilleures traditions. C’est dans le Centre de Formation continue que l’on organise un Master MAE : Management général de l’Université Jean Moulin Lyon 3. Etudiants et managers suivent des cours de gestion. Rencontre avec Maria Perger, responsable de la formation en Hongrie.


JFB : C’est un défi d’avoir une formation de gestion en français à Budapest. Quel est le contexte du Master des Lyonnais à  la BME à Budapest ?

Maria Perger : C’est la Faculté des Sciences économiques et  sociales, qui est la deuxième plus grande faculté de la BME qui a une coopération exemplaire avec l’Université de Lyon et son Institut d’ Administration des Entreprises (IAE). Nous travaillons ensemble depuis 1995 et c’est un partenariat exceptionnel : nous avons des atouts que d’autres universités n’ont pas dans ce domaine. Nous sommes les seules à avoir une formation en management niveau master 2 en langue française qui mélange la formation continue et la formation initiale. Il faut savoir que cette formation a été introduite dans des universités françaises dans les années 70 originairement prévue pour les ingénieurs qui n’avaient pas l’expérience de gestion et de management. C’est à l’époque d’une économie en pleine croissance que les universités françaises ont lancé une telle spécialisation d’abord à l’intention des ingénieurs – la dénomination des certificats a changé depuis – maintenant c’est le master MAE - donc management et administration des entreprises. Cette formation doit son origine à une volonté de contre-balancer en quelque sorte les écoles commerciales privées de l’époque. Depuis, cela a évolué et on peut s’inscrire à notre formation avec des diplômes divers.

JFB : Quelles sont les atouts de cette formation en gestion ?

M.P. : C’est une formation que nous adaptons chaque année aux besoins de l’évolution la plus récente des pratiques en gestion, aux exigences du marché de travail. Nous évaluons s’il faut élever le nombre de certains cours ou introduire un nouveau module. Les professeurs arrivent directement de l’Université de Lyon – et cela rend l’enseignement des disciplines de telles spécialités comme finance, marketing, gestion industrielle beaucoup plus efficace. Cette formation de master est étalée sur deux ans – calculant avec tous les managers qui souhaitent une formation continue. (A peu près 85 % de notre clientèle). Alors, ils ont les cours une fois par mois vendredi et samedi. Une société française ou hongroise n’a qu’à assurer un vendredi par mois à son salarié notre durant les deux ans de formation. Il s’avère que c’est une formule très avantageuse pour les gens qui travaillent. Il y a ensuite 15 % de nos étudiants qui viennent de notre université ( le BME) ou bien d’autres écoles de l’enseignement supérieur pour compléter leurs études et doubler leurs parcours scolaires: avoir 2 diplômes a l’âge de 24 ans est une possibilité extraordinaire.  

Nos atouts : la qualité de nos professeurs de l’Université de Lyon et puis de nos étudiants mêmes ! Il y a une diversité dans chaque groupe, dans chaque promotion – selon l’âge et les pays d’origine. Vous avez des ingénieurs, des juristes, des médecins et pharmaciens, des économistes, des  chefs d’entreprise et puis des étudiants en 5ème année. Chacun d’eux a sa logique, sa manière de réflexion différente ce qui ajoute une richesse aux débats durant les séminaires. En plus, c’est multiculturel ; pour la plupart nos étudiants sont hongrois – mais il y a aussi d’autres nationalités : en ce moment il y a sept Français, un Bulgare, un Espagnol un Ouzbek et un Mauricien.  

Il y en a qui ont une responsabilité, qui sont cadres supérieurs et souhaitent rafraîchir leurs connaissances, devenir plus performants. D’autres sont managers, cadres moyens qui peuvent monter dans la hiérarchie grâce à cette formation. Entre eux, par exemple, des jeunes femmes qui ont fait des études de Lettres et sont devenus assistantes de direction. Mais au bout de cinq-dix ans, les gens ont envie d’évoluer. Grâce à ce diplôme, au moins une vingtaine ont réussi à évoluer vers le marketing ou les ressources humaines.

Je conseille vivement à tous ceux et toutes celles qui ont envie de devenir plus performant et évoluer dans leur carrière professionnelle de nous rejoindre avec leur dossier de candidature lors de notre sélection en début de septembre.

Notre site : www.mti.bme.hu / maria.perger@mti.bme.hu 

www.iae.univ-lyon3.fr

Propos recueillis par Éva Vámos

Photo : remise de diplôme de la 19e Promotion à la résidence de l'Ambassadeur de France en Hongrie, le 1er juillet 2016

 

 

Aucu vote pour l'instant.

Publicité

 

Le JFB sur Facebook

 

Syndication

Syndiquer le contenu