Edito Collant

déc.
07
Articles: 

Bienvenue au rassemblement des journalistes francophones de tous les continents

C’est au Cameroun dans un climat équatorial et chaleureux que 400 journalistes se sont retrouvés pour les 48èmes Assises de la presse francophone.

Posted By JFB en lire plus

Ceux qui sont restés / “Akik maradtak”

févr.
17
Articles: 

Barnabás Tóth réalisateur / Photo : Péter Gyula Horváth

Est-il possible pour les survivants, “ceux qui sont restés”, de retrouver la vie après une tragédie du passé, dans un présent non moins menaçant où la dictature bat son plein et l’avenir paraît plus que sombre ?  

Posted By JFB en lire plus

Un livre – Un vin à la Librairie Latitudes

févr.
17
Articles: 

Rencontre avec Michel Levaï

Francophiles et francophones sont invités à une réunion mensuelle d’Un livre - Un vin. Concept original proposé par la Librairie Latitudes, au cœur de l’Institut français de Budapest. Ce rendez-vous propose aux néophytes de la culture et de la littérature française de se réunir autour d’un verre de vin et du fromage, pour échanger avec un auteur francophone. Assimilation oblige, l’auteur, Michel Levaï, a fait le choix d’un très bon vin rouge hongrois de Villány.

Posted By JFB en lire plus

Budapest : une somnambule de rêve...

févr.
10
Articles: 

„La Somnambule” de Bellini au Palais des Arts (Müpa)

Il faut croire qu´à l´époque, le thème du somnambulisme était particulièrement prisé des auteurs d´opéras (compositeurs et librettistes). Car, dès avant Bellini, on le retrouve déjà chez Ferdinand Paër et un certain Michele Carafa, ainsi que dans un ballet de Hérold.

Posted By JFB en lire plus

 Une „Folle Journée” à la hongroise …

févr.
04
Articles: 

Marathon Beethoven au Palais des Arts de Budapest

Parmi les nombreux anniversaires célébrés cette année, figure en premier lieu le bi-cent cinquantenaire (250 ans) de la naissance de Beethoven (1). A cette occasion, une journée lui a été entièrement consacrée ce 2 février dans le cadre de la série des marathons instituée voici 12 ans par Iván Fischer. Journée de concerts non-stop agrémentée de projections et d´une exposition qui se tient en chaque début d´année au Palais des Arts de Budapest (Müpa).

Posted By JFB en lire plus

Le 2 février, … les crêpes de la Chandeleur en France, bénédiction des cierges en Hongrie

févr.
02
Articles: 

Fêtée chaque année le 2 février, la chandeleur clôt une période de quarante jours après Noël. Fête qui correspond à la Purification de la Vierge et la Présentation de Jésus au Temple.

Posted By JFB en lire plus

Disparition

janv.
30
Articles: 

Lina Ben Mhenni, la voix de la révolte tunisienne

Interview publié dans le JFB le 03 mai 2012

Ce petit bout de femme au regard déterminé et au discours engagé ne laisse pas insensible. Depuis la Révolution de jasmin en Tunisie où elle a joué un rôle majeur via son blog «A Tunisian girl», elle sillonne le monde pour parler de son expérience et du combat politique dan son pays qui, malgré la chute de Ben Ali, est loin d’être fini. Elle a posé ses valises à Budapest le 24 février pour quelques jours de rencontres, de conférences et la présentation du film/documentaire de Mourad Ben Cheikh «Plus Jamais Peur» projeté dans le cadre des journées du film francophone. Elle nous livre ses sentiments sur les événements tunisiens et nous parle de son engagement.

Posted By JFB en lire plus

27 janvier (1756) : un anniversaire dignement célébré

janv.
28
Articles: 

Une soirée en compagnie de Mozart et de ses amis...

Fondateur de l´ensemble de musique baroque Orfeo et du chœur Purcell, le chef hongrois György Vashegyi a l´art de dénicher et révéler au public des œuvres jusqu´ici pratiquement jamais jouées (1). Tel est le cas de deux œuvres inscrites au programme du concert donné ce soir. Tout d´abord une pièce de Johann Georg Albrechtsberger. Certes, ce dernier n´est pas tout-à-fait un inconnu pour les mélomanes, ne serait-ce que pour avoir été ami de Haydn et Mozart et entre autres professeur de Beethoven. Ce que l´on sait moins est qu’il séjourna deux ans en Hongrie avant de terminer sa carrière comme maître de chapelle au service de la cathédrale Saint Etienne de Vienne. Le second, également autrichien, Gregor Joseph Werner, est par contre totalement inconnu. Ce que l´on retiendra de lui est qu´il fut le prédécesseur de Haydn au service de la cour des princes Esterházy à Eisenstadt.

Posted By JFB en lire plus

En déplacement (1)

janv.
26
Articles: 

Rencontre avec Corinne Welger-Barboza, l’auteure d’une grande saga familiale

Corinne Welger-Barboza, était universitaire, spécialiste de l’histoire de l’art et du patrimoine. Elle vient de publier un livre de recherche sur l’histoire de sa famille. Une famille juive qui, au cours des deux derniers siècles a parcouru l’Europe, depuis la Galicie par Budapest jusqu’en France ou aux Etats-Unis. Une acculturation réussie pour ceux qui ont survécu ou échappé à l’enfer des camps. C’est à la veille du 75ème anniversaire de la libération des camps d’extermination que le livre est paru. Nous revisitons avec l’auteure, parisienne depuis 2 générations, les énigmes de l’identité de sa famille dont toutes les branches sont hongroises. Son regard sur la Hongrie historique et contemporaine est particulièrement riche d’enseignements pour nous. 

Posted By JFB en lire plus

Concert Beethoven à Budapest : un hymne à la Liberté

janv.
26
Articles: 

Si l´on me consultait pour retenir le programme idéal d´une soirée Beethoven (1), je crois que je n´aurais guère trouvé mieux : l´ouverture d´Egmont, le 3ème concerto et la Symphonie Héroïque. Certes, d´autres œuvres auraient pu figurer dans le choix, à commencer par la Neuvième. Mais l´avantage des trois œuvres réunies pour le concert donné ce soir est de former une certaine unité, annoncée par ses organisateurs sous le motto :” Hymne aux héros de la liberté” („Óda a szabadsághoz és a hősiességhez”). Et puis, n´oublions pas qu´avant d´avoir écrit la Neuvième, Beethoven lui-même avait clairement désigné la Troisième comme étant sa préférée des huit symphonies composées jusque-là. Quant à Egmont, on sait que Beethoven, fidèle lecteur de Goethe, en appréciait particulièrement le sujet qu´il avait à cœur de mettre en musique (2) : Egmont combattant pour libérer son peuple du joug de l´oppresseur, qui finira sur l´échafaud. Thème cher au compositeur qui l´avait déjà abordé (moyennant un dénouement plus heureux…) dans Fidelio.

Posted By JFB en lire plus

Pages

Subscribe to Le Journal Francophone de Budapest RSS